usui-hayashi / Temple SaihojiLe Temple Saihoji est un authentique Temple bouddhiste. « Saihoji » signifie: « les fragrances de l’Ouest ». Mais, il est plus populairement connu sous l’appelation « Kokedera » ou « temple des mousses ». Il se situe à l’Ouest de la ville de Kyoto, dans le quartier Toyotama. Il fut construit durant la période de Nara, plus précisément de 770 à 794 . Puis, en 1339 après avoir été rénové, celui-ci devient un temple Zen. Les visiteurs seront ravis par son jardin, très attrayant notamment pendant la saison de « koyo » (saison des feuilles rouges de l’automne).

Au Japon, Kōyō est l’objet d’une coutume traditionnelle d’apprécier la beauté de ces feuilles, que l’on appelle « momijigari » 紅葉狩り, « la chasse aux feuilles rouges ». On peut, alors, y contempler autour d’un étang, la fascinante et apaisante beauté du jardin du temple dans lequel se côtoient harmonieusement le vert de la mousse suintant juste après la pluie et le rouge vif aux nuances pourpre des feuilles d’érables japonais ou « momiji » 紅葉/椛…


LES JARDINS DU TEMPLE SAIHOJI


kokedera / Temple Saihoji

Les jardins japonais ont intégré au cours de leur évolution, des formes appartenant à des courants religieux et spirituels. Dans le bouddhisme et le taoïsme ont retrouve des apports Chinois et Coréen ayant étaient exportés au Japon. Les premiers jardins japonais présentaient des caractéristique de type chinois ou coréens. Ces jardins qui ont beaucoup emprunté à la Chine marquaient par leur présence, un prestigieux symbole d’aristocratie.



kokedera2 / Temple SaihojiDurant l’ère Heian (794-1185), Les principes d’agencement des éléments du jardin étaient clairement établis, comprenant notamment l’installation de point d’eau central (étang, petit lac) pouvant servir de promenade; avec l’influence bouddhiste, ils comprennent aussi (par l’usage de rochers) la référence aux montagnes mythiques de cette religion.

 

 

 

 


En savoir plus / REIKI